Plus de 150 ans !

En 2007, l'hippodrome de Feurs a fêté ses 150 ans d'existence avec une fête qui restera dans les annales de l'institution.

Aujourd'hui, la Société des Courses compte bien pérenniser son histoire, en continuant dans la même dynamique, offrir à son public toujours plus de spectacle, que ce soit sur la piste ou dans les coulisses, et satisfaire les professionnels en optimisant leur confort et leur sécurité.

Un grand merci aux Foréziens qui ont fait de notre hippodrome ce qu'il est aujourd'hui, un magnifique cadre permettant de réunir tous les passionnés de chevaux et de courses.



  • Hippodrome de Feurs - Plus de 150 ans d'histoire En septembre 1857, est fondée à l’Hôtel de ville de Feurs « la Société d’Encouragement pour la production et l’élève de chevaux dans la Loire ». Son principal instigateur, le marquis Emmanuel de Ponçins, va à son tour, comme Ephrem Houël deux décennies plus tôt, se heurter à de vives résistances. Les Haras nationaux, qui avaient tenté en vain d’implanter des étalons dans le département, ne croient pas au projet, pas plus que le préfet. Il faudra l’appui du duc de Persigny, un des hommes forts du régime de Napoléon III et lui-même originaire de la Loire, pour donner le coup de pouce du destin. Cent cinquante ans plus tard, avec le soutien indéfectible de la mairie de Feurs et le travail de générations successives de bénévoles passionnés, la Société des Courses de Feurs est plus vivante que jamais.
  • Une fois constituée, en 1857, la Société hippique de la Loire doit affronter de nombreuses oppositions et difficultés. D’abord l’opposition du Préfet, qui répond toujours à l’armée, à la recherche de chevaux, que la région du Forez n’est pas propice à l’élevage de tels animaux. Puis à l’opposition des ministères du régime de l’empereur Napoléon III, effrayés devant les ambitions du marquis Emmanuel de Poncins et de Francisque Balaÿ : ils préconisent seulement l’organisation de concours, alors que la Société Hippique tient à présenter, le même jour, un concours le matin et des courses l’après-midi. Un conflit éclate avec le ministre de l’Agriculture, qui retire finalement la subvention promise. Qu’importe, la Société fera comme elle le voulait, appuyée par le duc de Persigny, un natif de la Loire, proche de l’empereur. Autre question importante : où établir dans le département ce premier champ de courses ? La ville de Montbrison (qui vient de perdre sa préfecture, au profit de Saint-Etienne) offre une subvention et présente un projet, qui consisterait à tracer une piste autour de l’étang de Savigneux. Un projet coûteux, qui sera abandonné, d’autant que les éleveurs de la région de Roanne ne tiennent pas à se déplacer à Montbrison, trop loin pour eux. Au contraire, Feurs occupe un point central dans le département, c’est là son premier atout. Deuxième atout : la proximité d’un terrain, facile d’accès par la route ou par le chemin de fer, à la sortie nord de la petite ville. Propriété de la famille de Vivens, il est loué par la commune et mis à la disposition de la Société hippique. Le sol est plat, le sous-sol sablonneux, et une piste en gazon de 1.800 mètres, d’une largeur comprise entre 10 et 15 mètres, va rapidement être installée. De grands piquets signalent le tracé à la corde, tandis que des tribunes, d’abord provisoires puis en dur, sont construites face au poteau d’arrivée. L’hippodrome de Civens est né. Il va fonctionner ainsi jusqu’en 1924.

  • Hippodrome de Feurs - Plus de 150 ans d'histoire
    1857-1872 : Marquis Emmanuel de PONCINS // 1872-1892 : Comte Joseph PALLUAT DE BESSET // 1892-1897 : Comte Léon de PONCINS // 1897-1902 : Raoul d'ASSIER // 1902-1931 : Comte Henry PALLUAT DE BESSET // 1931-1957 : Marquis Maurice de PONCINS // 1957-1965 : Marquis Henry de PONCINS // 1965-1970 : Serge BALAY // 1970-1975 : Comte François PALLUAT DE BESSET // 1975-1988 : Jean de CURRAIZE // 1988-2000 : François PALIARD // Depuis 2000 : Raymond GOLEO

Hippodrome de Feurs - Plus de 150 ans d'histoire - Télécharger la plaquette

 

La plaquette des 150 ans

150 ans d’existence pour la Société Hippique ! Comment imaginer la somme d’énergie déployée par des personnes aujourd’hui disparues, pour donner naissance aux courses de chevaux puis les développer dans une région, au départ, guère pré-disposée ? Pour cela, il faut retenir deux noms, deux hommes qui peuvent être qualifiés de véritables précurseurs : le marquis Emmanuel de Ponçins et Francisque Balaÿ. Deux personnalités de milieu et de formation différentes, mais qui se lièrent d’amitié et mirent leurs efforts en commun.

Restez en contact

Société hippique de la Loire / Hippodrome de Feurs
BP 84 / 42110 FEURS / nous rejoindre
04 77 26 10 45 / nous contacter

Retrouvez nous sur Facebook

-